Votre panier
Recherche
Acces rapide
Accès rapide :

Les Bijoux du Mexique en Argent Massif

Silver in Paris travaille avec plusieurs pays dans un souci constant de recherche de bijoux artisanaux originaux et fabriqués exclusivement à la main. Comme nous l'avons déjà mentionné dans d'autres rubriques, le Mexique fait partie de ces pays. Silver in Paris vous propose de partager avec vous un peu d'histoire sur ce métal et l'évolution de la production dans ce pays d’Amérique Latine.

Découvrez la magie et la beauté de tous ces bracelets, pendentifs et boucles d'oreilles imprégnés d'un savoir-faire millénaire …

L'histoire de l'argent mexicain

Les bijoux du Mexique, d’où viennent-ils ?

Après l'arrivée des espagnols dans le pays, au cours du XVème siècle, les principales mines d'argent ont été découvertes dans des villes comme Zumpango, Taxco, Nayarit, Jalisco, Colima, Aguascalientes, Zacatecas et San Luis Potosi.

14 ans après cette conquête, les quantités d'or et d'argent trouvés dans l'ancienne « Nueva Galicia » (ancien nom du Mexique) était tels, que les espagnols Antonio de Mendoza et Cédula Real, ont fondé la Casa de la Moneda en 1535. Cette "Maison de la Monnaie" a été la première en Amérique Latine et on y fabriquait uniquement des pièces faites à la main en argent et cuivre à coups de marteau, une à une. Cette monnaie a été appelé "real" et elle fût alors utilisée comme monnaie locale.

L’exploitation de mines d’argent au Mexique à l’époque de la « Nueva España »

Les espagnols ont découvert que des quantités importantes d’argent de très haute qualité se trouvaient dans les sous-sols notamment de Zacatecas, lorsqu’en 1546 un indien a offert en cadeau une pierre au conquistador Juan de Tolosa. Cette pierre était en effet composée d’argent et de plomb.

Juan de Tolosa a rapidement su convaincre les autres conquistadores l’accompagnant de créer et exploiter des mines. Les indiens chichimecas de cette région ont alors fait barrage et une guerre a éclaté, et selon les documents historiques de l’époque, celle-ci a été la guerre la plus meurtrière, la plus longue et la plus coûteuse de toute l’époque de la Nouvelle Espagne.

Les chichimecas ont été battus et les espagnols ont commencé la création des mines en réduisant à l’esclavage principalement des indiens et des africains. Ils ont creusé les mines et ont réussi à en extraire du minerai d’argent. En 1553 ces exploitations minières ont donné vie à une ville appelée Minas de Nuestra Señora de Zacatecas qui connut un développement économique spectaculaire. Le métal était envoyé en Europele plus souvent sous forme de monnaie et cela permit à l’Espagne de se sortir du faible développement commercial d’alors en Europe avant la découverte du Mexique.

Le même scenario s’est répété dans de nombreuses villes du Mexique, des mines d’argent et d’or ont surgi un peu partout, à tel point qu’une route s’est formée du haut en bas du Mexique, comme le montre cette carte :Cette Route a été baptisée « La Ruta del Camino de la Plata » (La route du chemin de l’argent). Elle était empreintée par les espagnols qui collectaient les métaux pour le compte du Roi d’ Espagne.




Les caravanes circulent par la route et arrivaient à la « Ciudad de Mexico » sous escorte de soldats espagnols, pour prévenir de toute attaque.Les principaux centres miniers sont devenus de merveilleuses villes qui même de nos jours gardent un aspect typiquement espagnol comme on peut l’apercevoir sur ces deux photos de Guanajuato et Zacatecas au Mexique.

Ville de Guanajuato :




Ville de Zacatecas :




L’argent et l’or au Mexique après la chute des espagnols

Entre l’an 1600 et 1800, le Mexique est arrivé à produire jusqu’à presque 80% de la production d’argent dans le monde. L'Espagne a surexploité le sous-sol à cette époque-là.

En 1810 le Mexique a déclaré la guerre aux espagnols, et le pays a gagné son indépendance en 1821. Pendant la guerre les barons espagnols ont détruit beaucoup de mines car ils ne voulaient pas que les révolutionnaires mexicains utilisent ces constructions et exploitent ces métaux. Les villes minières les plus importantes ont alors cessé de fonctionner faute de moyens pendant presqu’un siècle.

A partir de 1931 les bijoux du Mexique en Argent Massif ont commencé à connaître une expansion mondiale, grâce notamment à l'américain William Spratling. Ce professeur américain est arrivé au Mexique en 1926 pour étudier la culture et l’architecture mexicaine, et il s’est vite aperçu au travers de ses études qu’il y avait de nombreuses mines inexploitées dans le pays et présentant un potentiel réel.

William Spratling réussit à convaincre les mexicains et anciens fils d’orfèvre qu’ils pouvaient faire renaître le savoir-faire de leurs ancêtres et il a commencé à les instruire pour recommencer à fabriquer des bijoux et des pièces d’orfèvrerie. Il a fondé le premier atelier de bijoux en argent qu'il a appelé "Las Delicias".

Grâce à lui en partie, les bijoux et les pièces en argent font désormais de nouveau partie du patrimoine du Mexique et les bijoux mexicains sont reconnus dans le monde entier.William Splating est mort en 1967, au Mexique suite à un accident de la route. Il est considéré aujourd’hui comme « El Padre de la Plata » (le père de l’argent). Un buste lui est dédié dans le Musée de l’Argent à Taxco.




Bijoux Mexique ?

L’existence de toute cette richesse en métaux précieux au Mexique a donné naissance à une culture orfèvre et bijoutière qui remonte en réalité à l’époque préhispanique. Car même si les espagnols ont construit des mines plus modernes pour extraire l’argent à échelle industrielle, les cultures indigènes utilisaient déjà ces métaux pour fabriquer leurs bijoux, artisanat et objets d’art, bien avant leur arrivée.

Au Mexique la fabrication de bijoux demeure aujourd’hui très artisanale et authentique et de nombreux artisans sont en particulier spécialisés dans le travail de l’argent. Plusieurs types de pièces sont aujourd’hui marqués par ce savoir-faire ancestral comme des bracelets tressés, des joncs très larges ou encore des ras du cou rigides ou « torques ».

Sur cette photo on peut admirer le travail sur un bracelet en argent massif :




Sur la photo ci-dessous un objet d’orfèvrerie mexicaine :



Ici on peut voir un collier en or de l’époque préhispanique :


On peut noter que le Mexique est un pays où le travail artisanal de l’argent, de l’or ou encore du cuivre se pratique depuis des siècles. Et que ce savoir-faire est reconnu dans le monde entier. De nombreux pays importent du Mexique des bijoux en argent massif notamment et la concurrence des pays à bas coût n’a pas encore altéré le mode de travail dans le pays.

Silver In Paris aime ces bijoux et vous les présente, déclinés dans plusieurs gammes : le bracelet artisanal, les boucles d’oreilles artisanales ou bien encore les pendentifs.



Idées Shopping
Meilleures Ventes
Avis des ClientsIdées Cadeaux
Bagues Zirconium
Pendentif Chat
Votre avis nous intéresse
Coffrets à offrir
Colliers Céramique
Bague trois anneaux
Évaluations clients
Pour les bébés
Pendentifs porte-photo
Boucles Ailes Ange
Satisfait? Partagez-le
Pour les mamans
Bracelets et joncs
Croix pour homme
Un souhait?
Forme de coeur
Bijoux de Marque
Promotions
Envoyez nous vos photos
Grosses Pièces


Nos Partenaires

 


Silver in Paris © 2006-2013 tous droits réservés
Toute copie ou reproduction partielle ou totale des textes, photos et bijoux sera passible de poursuites.


Silver in Paris - Villa Potosi 11 Rue Marbeuf, 75008 Paris

Siret:
494 777 568 RCS Paris


Plan du Site ¦ Donnez votre avis ¦ Contacter le Webmaster
Bijouterie en Ligne Silver in Paris Bijoux 925